+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login
+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login

AÏMAG DU KHENTII

AÏMAG DU KHENTII

Aïmag du Khentii
(Хэнтий аймаг)

Capitale : Chinggis Khot (anciennement Öndörkhaan)
Superficie : 80 300 km²
Population (2011) : 65 811 habitants
Densité : 0,82 hbts/km²
Ethnies : Khalkha et Bouriates

Cette région tire son nom de la chaîne de montagne dont elle englobe le versant oriental : la chaîne du Khentii, qui fait partie d’une immense zone strictement protégée et dont le point culminant est le Khan Khentii (2362 m) au nord.

Le sud de la zone montagneuse forme un paysage de steppes irriguées par des rivières, des lacs et quelques sources chaudes.
La rivière Kherlen au bord de laquelle se situe la ville d’Öndörkhaan prend sa source dans le Khentii et s’écoule sur 1264 km.
On trouve également la rivière Cenkher dominée par le mont Baïan Ulaan au pied duquel de nombreuses familles nomades installent leur campement d’hiver.

Le Khentii est étroitement lié à l’histoire de Gengis Khan qui y grandit et y posa les fondements de l’Empire mongol.
C’est également depuis Delgerkhaan qu’il a lancé ses expéditions militaires.
Cependant comme il s’agissait d’un empire nomade il existe peu de trace de son existence.

Les incontournables :

–    Musée d’ethnographie de Chinggis Khot :
Excellent musée aménagé dans la demeure du Tsetseg Khan (XVIIIe s), un prince mongol de l’époque de la domination mandchoue.
Il présente des costumes ethniques, des bijoux khalkha en argent, une tenue de chaman, des pièces d’échec et des jouets en bois ainsi que le portrait du dernier Tsetseg Khan datant de 1923 et des armes du 13e siècle.
Une yourte de cérémonie comporte de belles ornementations et un mobilier en bois finement sculpté.

–    Monastère Baldan Bereeven
Ce monastère se situe sur le versant sud de la montagne Delgerkhaan à 10 km au nord-est du lac Khangal, à l’opposé de la rivière Jargalant.
Il est considéré comme le centre oriental du bouddhisme Khalkha. Construit en 1784, à son apogée il abritait près de 5000 lamas et était l’un des trois plus grands monastères de Mongolie.
Bien qu’il fut détruit par les communistes dans les années 1930, Baldan Bereeven a en grande partie été restauré et un petit temple y a repris une activité grâce à des fonds américains.
Le temple principal rénové en 2010 recèle de superbes dragons au plafond.

–    Zone strictement protégée de Khan Khentii
Immense zone protégée de 1,2 millions d’hectares qui englobe la région nord-ouest du Khentii et le mont Burkhan Khaldun considéré comme le lieu où se trouverait le tombeau de Gengis Khan.
Le parc est presque totalement inhabité mais abrite des espèces rares telles que l’élan, l’ours brun ou la belette, et plus de 250 espèces d’oiseaux.

–    Deluun Boldog

Deluun Boldog est un ensemble de collines. Au sommet de l’une d’elle se trouve une pierre commémorative, installée en 1990 pour le 750e anniversaire de la rédaction de “L’Histoire secrète des Mongols”, sur laquelle une inscription affirme que Gengis Khan serait né ici en 1162.

RÉPONSES