Sunday, Apr 23rd

06:09:42 PM GMT

Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30 Tel: 09 51 74 90 55logo

La Mongolie par province

les aimag

Aimag Bulgan

Cap : bulgan 1208 m

Pop : 65 000

Ethnie : halh

Sup : 48 700km²

Ecosysteme : steppe boisé Taiga

Situé dans la vallée du fleuve Selengue, cette une région de 48 800 km2, possède plus 60 000 habitants. Cette une des régions plus arrosés de Mongolie. Le nord de la province est très verdoyant, riche en forets et en pâturages, tandis que la partie sud est constitué de steppes plus désertiques.

Présente un paysage de Hangaï. La taiga domine le nord est. Au centre, steppe boisée qui occupe près de 30% de la superficie totale de l’aimag.

Au sud, paysage semi desertique.

Aimag qui compte de nombreux torrents, rivières et petits lacs.

Rivières: au centre de l’aimag se situe le bassin de la selenge et au sud celui de l’orhon.

 Volcans éteints : Bulgan inclut plusieurs volcans éteints dont uran uul volcan éteint avec lac de cratere, le togoo ,le jalavch, le tulga. Paysage unique, sol fertile permet le developpement d’une vegetation riche.

 Au sud de bulgan, l’elsen tasarhai  dune longé par la rivière tarna

Aimag Arhangai

Cap: Tsetserleg alt 1691m

Pop: 110 000h

Ethnie : Halh

Sup: 55 300 km²

Ecosystème: steppe boisée

Deux types de paysage prédominant : falaises abruptes ou montagnes boisées parcourues des rivières et de torrents abritant une flore variée qui croît sur les plateaux basaltiques de volcans éteints. La province abrite une faune variée qui compte des espèces rares.

En mongol le terme Hangai désigne un écosystème particulier : une steppe boisée, de conifères essentiellement et de quelque feuillus.

A l’est de l’aimag Arhangai se trouve le lac Ögii (ögii nuur), très profond d’une superficie de 25km²

Le Hangai comprend plusieurs lacs et est la source de nombreuses rivières. Pour les mongols, il représente un paysage de steppes riches et verdoyantes.

· Lac Terkiin Tsagaan, volcan Korgo. L’Arhangai est une région volcanique, ce qui explique les nombreuses failles et canyons, certain atteignent 10-20m de haut. Ce lac de 20km de longueur, s’est formé lorsque la lave volcanique a barré la rivière Suman, donnant la naissance à un grand canyon a travers les roches basaltiques. Au milieu du lac il y a une petite ile, les mongoles l’appellent la tète du lac. Dan la partie sud du lac il existe un grand volcan éteint Korgo (ou horgo).

 

voir de image de l'Arhangai

 

Aimag Dundgobie

 

Cap : Mandalgov  alt 1393m

Pop : 54 000h

Ethnie : Halh, Dariganga, Uzemchin

Sup : 74 700km²

Ecosystème : gobi

 Dundgobie est un aimag  plutôt sec, couvert en majeur partie par la plaine Halhasain qui compte toutefois quelques lacs et sources.

Le nord de la province est couvert par une steppe boisée caractéristique du Hangai, tandis que la partie sud laisse progressivement la place au gobi formant un paysage mélangé de Hangai et de gobie. La plaine aride du sud est ponctuée de reliefs et de grottes.

Une  fracture de granit traverse l’aimag du nord ouest au sud est.

Au nord ouest de l’aimag se trouve l’île Hoh burd (oasis bleue) ; dans le soum d’Olzit au sud, la formation rocheuse Tsagaan suvrag (stupa blanc)

 

    • Stupa Blanc. Curiosité de nature. C’est le nom d’une petite montagne blanche en calcaire, d’environ 30m de haut, aux formes étranges dues à l’érosion par le vent et l’eau, située dans le village Ulziit.  De loin, on peut la confondre avec des vestiges de ville ancienne.

 

    • L’oasis de Huk Burd. Sur une petite ile de lac Burd, fréquenté par de perdrix, les canards et les cygnes, se trouvent les ruines d’un petit monastère du 10e siècle. Le lac peut être asséché durant l’été très chaud.

      

    • Bag Gazriin Chuluu (baga gazryn chuluu pierre de petite place). Formation rocheuse granitique. Une montagne mystérieuse qui culmine a 1770 m d’altitude. Dans le sum de Delgercogt, la Baga gazryn chuluu forme un canyon de granit dressé au cœur de la steppe.   

 

 

Aimag Hovsgol

Capitale : Möron alt 1280m

Pop : 120 000 h

Sup : 100 600 km²

Ethnies: Tsaatan, Darhad, Hotgoig, Halh, Bouriat (Tsagaan uur)

Ecosystème: taiga et steppe boisé

Paysages de montagnes et de plateaux comportant de nombreux lacs et rivières, cette province tire son nom du lac Hövsgöl, un petit bijoux de mer d’eau douce de 136km de long et 30km de large profond de 262 m. Une grande partie de l’aimag Hövsgöl est montagneuse et couverte de taiga.

A l’ouest du lac, la Darhadyn hotgor (dépression de darhad), zone marécageuse à certains endroits, qui comprend les lacs Targan, Narmaï et le grand lac Tsagaan (tsagaan nuur). Au nord ouest, la toundra entour la zone strictement protégée du Hordol sardag (glacier Hordol).

A l’est du lac, le massif du Hövsgöl se compose de hautes montagnes, de glacis boisés et larges dépressions. Cette partie de la province Hövsgöl est parcourue par plusieurs rivières poissonneuses. Au sud est de Tsagaan uur, le Daïan deerhiin aguï (grotte de la contemplation suprême longue de 24m) située dans le canyon de la rivière Deerh ; cette grotte s’est creusée dans la roche calcaire, cavité et stalactites ornes ses parois.

· Le lac Kuvsgul, la top attraction de Mongolie. Imaginez-vous un lac alpin de 2760 sq. km, l’eau est tellement pure que vous pouvez y boire directement ! Entourée par des forets des pins et de mélèzes, des montagnes plus de 2500 m d’altitude, des troupeaux de chevaux, yaks y abondent, des images a couper le souffle.

 

Aimag Omnogobi

Cap: Dalanzadgad alt 1406m

Pop: 46 000h

Ethnies : Halh, Daiganga, Uzemchin

Sup: 165 400 km²

Ecosystème: gobi

 

Omnogobi est l’aimag le plus vaste et le moins peuplé de Mongolie, l’élevage y étant difficile à cause de la rareté de l’eau.

Il s’agit d’une des provinces les plus chaudes, les plus venteuses et les plus arides.

L’ensemble constitue une vaste plaine, recouverte de cailloux, caractéristique du désert de Gobie. Dans le reste de l’aimag,  les dunes s’étendent sur de vastes superficies.

A certains endroits les dépôts sédimentaires ont formé des falaises. Quelques unes de ces falaises de sable sont des sites paléontologiques dans lesquels on a retrouvé de nombreux squelettes de dinosaures.

Avec la sécheresse l’eau de certains lacs s’évapore totalement. La vitesse d’assèchement des lacs de gobi « s’accélère depuis une dizaine d’année » (réchauffement climatique oblige).

 Les Gurvan saihan de la chaine du Gobi- Altai, dans le sud de l’aimag forment une frontière naturelle avec la chine. Ces trois montagnes et leurs alentours constituent un parc naturel destiné au développement de l’écotourisme.

 

  • Bayan Zag, les fascinantes falaises rouges découvertes par le paléontologiste R.C Andrew a Bayanzag. On trouve aujourd’hui encore les œufs et les os des Dinosaures. A cote de montagnes il se trouve les forets de saxaoul, les arbres avec des longues racines (60 m). Elles sont situées entre le village de Bulgan et le village de MandalOvoo.
  • Dunes de Hongor. Les dunes de Hongor se trouvent dans les monts de Baruun Saikhan, à 180 km de capital de province de Gobi du Sud Dalanzadgad. Elles s’étendent sur 185 km et abritent des dunes qui peuvent atteindre plus de 20m d’hauteur. Le son produit par les masses de sable en déplacement s’étend de fort loin et il arrive, diton, qu’on le confonde avec le bruit d’un moteur d’avion. D’où leur nom de « dunes chantantes » ou sable musicaux.
  • Le canyon de Yoliin Am, situé au sud de la ville Dalanzadgad, dans la partie ouest des montagnes de Gurvan Saihan. Dans cette gorge il y a plusieurs sources d'eau et elles gèlent l’hiver et elles deviennent les glaciers, et fondent complètement en août. Dans ces montagnes aussi il y a des nombreux rares animaux sauvages comme de chèvres (ibex), argalis, pika /petite souris à la grande oreille/ aigles, vautour.

                                                                                       

Aimag Ovorhangai

Capitale : Arvaiheer alt 1913m

Pop : 116 000h

Ethnie : Halh

Sup : 62 900 km²

Ecosystème : steppe semi- aride

 

Au nord de la province övörhangaï se trouve  le versant sud de la chaine du Hangai ; au sud commence le désert de Gobi.

 Le nord abonde en lacs et en rivières prenant source dans le Hangai. Cette partie de l’aimag ne compte pas moins de 48 volcans éteints qui ont laissé de magnifiques coulées de lave et créé des plateaux basaltiques.

 Au nord- est de l’aimag, le monument övorshoot hüis marque le centre géographique de la Mongolie. Les capitales et les palais des anciens empires mongols (sauf  celui des yuan déplacée alors à Pekin) étaient situés près du centre géographique dans la vallée de l’Orhon.

 

  • Harhorin (qaraqorum ancienne capitale impériale).Le sum de harhorin abrite les vestiges de la capitale gengis khanide (qaraqorum). On y  visiter erdene zuu le premier monastère boudhiste du pays. Bâtie en 1220 sur les rives de l’Orhon, la capitale fut entièrement rasée par les troupes Ming en 1830. Il n’en reste que quelques vestiges : deux tortues en granit, les soubassements d’un palais, des lions en pierre, deux colonnes phalliques et quelques traces de canaux d’irrigation.
  • Les chutes de la rivière Orkon. Les chutes d’eau de 24m de hauteur se trouvent à environ 100 km de Naiman Nuur. Elles ne sont pas spectaculaires, mais l’excursion à partir de Naiman Nuur permet de traverser une belle région de Mongolie ou les troupeaux de yaks et de chevaux abondent. Sur une distance de 100 km la vallée est recouverte de roches volcaniques provenant de l’ancien volcan de Togoo qui selon les géologues, serait entré en éruption il y a 20 000, 30 000 milliers d’années, le site est très beau.
  • Les huit lacs du Nombril (naiman nur). Alimentés par la rivière Urkit, et environnés de cratères de volcans éteints, ces lacs sont situés à 2500m d’altitude, dans le village Uyanga. La superficie protégée couvre 11 500 ha, le but étant de préserver les écosystèmes des lacs, remarquablement intacts à nos jours. L’ensemble inclut neuf lacs, dont le plus étendu couvre une superficie d’environ 10km², le shanaga louch est si petit qu’on ne compte que huit. Ces lacs sont entourés de foret de conifère et forment de merveilleux paysage de steppe boisée
  • Monastère Tuvkun (16e siècle) situé au sommet d’une montagne boisée, il est entouré par de nombreuses roches et grottes de médiations. Ce beau petit monastère fut construit pour le premier chef religieux de Mongolie Undur Gegen Zanabazar. Pour y accéder, une heure de montée à pied est inévitable, ce qui vous permettra de faire une courte randonnée dans les montagnes boisées de Tuvkun.
  • Arvaikheer, capital de province Uvurkangai. La ville s’est formée à partir d’un grand centre religieux fondé au début de 18e siècle. Des nombreux monastères ont existés au début du siècle, malheureusement tout détruit dans les années 30. Ce jour, la ville abrite un aéroport, la place centrale est dotée d’une statue de Lénine, la mairie, le musée, les hôtels, marché, des petits magasins

Quelques photo d'Ovorhangai

Aimag Selenge

Cap: Suhbaatar alt 626m

Pop : 105 000 hab.

Sup : 5540 km²

Ethnies : Halh, bouriates

Ecosystème : steppe boisée

  Comme son nom l’indique, il s’agit de la province de la rivière Selenga, qui se jette dans le lac Baikal, des rivières comme l’Orhon venant gonfler ses eaux. L’aimag Selenge forme la frontière entre la Mongolie et la république de Bouriatie.

On y trouve un paysage de steppes verdoyantes en été car bien arrosé par les pluies. Le Selenge  comporte plusieurs rivières : Selenge, Orhon, Ieroo, Haraa, Iiven

 Entourée de steppes boisées, de forets de conifères au nord de l’aimag, Suhbaatar, sa capitale, est la ville la plus basse de Mongolie.

 A l’ouest, le monastère Ambaiasgalant au cœur de la steppe boisée, est inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

 ·   Le Monastère de Félicité Tranquille « Amarbaysgalant » de date début 18e siècle. Se trouvant dans la région de Selenge, c’est le deuxième plus important monastère de Mongolie /après Erdene-Zuu/, magnifique par l’architecture c’est une star attraction de la région Selenge.   

Aimag Tov

Capital: Zunmod, alt 1529m

Pop : 100 000 h

Ethnies : Halh

Sup : 74 000km²

Écosystème : steppe

 

C’est la province qui entoure la capitale Oulaan baator. Aimag montagneux, il constitue la principale région arable du pays. Les infrastructures touristiques sont nombreuses.

 Tov est traversé au par les rivières Tuul et Haraa. La rivière Tuul prend sa source dans la montagne du Hentii, coule sur 819km se jette dans l’Orhon.

 Au nord est de l’aimag, la vallée de la rivière Terelj, dans le parc naturel de Gorhi Terelj, parc de 2864 km² de Taiga et de steppe boisée.

 

  • Rocher Eej Khad. Le Rocher de la Mère (au sud de l’aimag en allant vers le dundgobie), auquel les mongoles attribuent des pouvoirs particulières, est depuis fort longtemps l’objet d’un culte populaire qui renait avec vigueur depuis la démocratisation du pays. Selon la légende, l’esprit du Rocher est celui d’une vertueuse bergère qui, avant son trépas, avait la coutume de venir y faire paitre son troupeau. Devenu esprit, elle se métamorphosa en pierre que ainsi son troupeau. La Mère-roc est recouverte par des nombreuses écharpes en soies /kadag/, mais son oreille est laissée découverte, afin que les dévots puissent murmurer leurs requêtes. Si l’on désire être exaucé. Il est conseillé de rendre visite à la mère trois fois par an

Annonces

Un voyage avec un Maître Praticienne et Trainer en PNL, Coach,  thérapeute, Monique Maenhout

Région: Desert de Gobi
Durée: 14 jours / 13 nuits
Prix: 1950 € par pers. base 8-12 personnes
Dates:  SEPTEMBRE 2017

Des vastes étendues de steppes aux montagnes ondulant à l'infini en passant par le désert unique de Gobi, la Mongolie vous invite à vivre l’authenticité, le partage, la liberté, le bien-être! Laissez-vous guider par le plus vaste afin de savourer le plaisir d’Être tout simplement! S’offrir un espace temps « con-Sacré » à l’écoute de Soi pour s'autoriser à accueillir sa propre immensité! Ouvrez votre cœur à ce qui EST et osez le moment présent!

Pour avoir la fiche technique detataillée merci de Nous contacter  evasionmongolie@gmail.com