+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login
+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login

Oulan-Bator Capitale Mongole

OULAN-BATOR

Oulan-Bator

Улаанбаатар

Population : 1 372 000 habitants (2013)

Densité : 272 hbts/km²

Superficie : 4 704 km2

Altitude : 1350 mètres

Oulan-Bator, capitale de la Mongolie est aux antipodes des images que l’on peut se faire du pays.

Ville étendue, regorgeant de commerces, encombrée d’automobiles, abritant une vie nocturne trépidante et une contre-culture ardente, Oulan-Bator suscite autant de répulsion que d’excitation.

Au premier contact avec la ville, il tarde au visiteur de quitter le vacarme citadin pour se rendre dans la steppe.

Cependant, après plusieurs semaines d’isolement dans la campagne mongole, Oulan-Bator apparaît par la suite comme un lieu réconfortant et plein de vie.

 

Première capitale post-impériale attestée en 1639, Örgö est située à 420 km de l’actuelle Oulan-Bator dans la province de l’Arkhangaï.

La ville, constituée de yourtes, se déplace alors en fonction des saisons lorsque l’herbe vient à manquer. Après 25 migrations et plusieurs changement de nom elle arrive finalement à son emplacement actuel en 1778 et est baptisée la ville du feutre.

 

Après les invasions chinoise et russe, en 1924 elle est rebaptisée Oulan-Bator (héros rouge) en hommage au triomphe communiste et est déclarée capitale officielle de la Mongolie indépendante (de la Chine pas de la Russie).

Son symbole officiel devient le Khangard (Garuda), aigle symbolisant le courage et l’honnêteté.

 

En 1933, Oulan-Bator devient une entité administrative indépendante de l’aïmag de Töv et en 1940 les Russes bâtissent la ville dans un style purement soviétique : immeubles monolithiques, grands théâtres aux couleurs vives et immenses bâtiments gouvernementaux.

Ils détruisent par la même occasion une pléthore d’édifices russes anciens ainsi que des centaines de monastères et de temples.

Aujourd’hui beaucoup de chantiers de construction sont en cours et la ville a opéré une renaissance culturelle depuis 1990 avec l’ouverture de nombreux musées, galeries, théâtres et boîtes de nuit.

Les incontournables :

  • Monastère Choijin Lama

Situé au centre d’Oulan-Bator, non loin de la place Gengis Khan, le monastère Choijin Lama est constitué de cinq temples dont la construction commença en 1904 et fut achevée en 1908.

En 1938 l’ensemble fut transformé en musée par le gouvernement stalinien ce qui lui permit d’échapper à la destruction.

Choijin Lama est un joyau d’architecture et le musée permet de découvrir de nombreuses statues de Bouddha, de beaux thangka et parmi les plus beaux masques tsam du pays.

 

  • Monastère de Gandan

Le monastère de Gandan, construit en 1838, est l’un des plus grands du pays et aussi un très important lieu touristique.

Son nom complet “Gandantegtchinlin” signifie “lieu sacré de la béatitude suprême”.

Il devient un monastère témoin pour les étrangers en visite dans le pays dans les années 1940 ce qui lui permet d’échapper à la destruction. Mais ce n’est qu’en 1990 que les cérémonies religieuses reprennent leur cours et il compte aujourd’hui 600 moines.

L’attrait principal du monastère est le temple blanc Megjid-Janraiseg süm qui abrite une magnifique statue de 26 mètres de haut et recouverte d’or. Elle contient 27 tonnes d’herbes médicinales, 334 soutras, 2 millions de liasses de mantras et une yourte entièrement meublée !

Construite en 1911, la statue fut détruite en 1937 puis reconstruite dans les années 1990 grâce à des dons du Japon et du népal.

 

  • Place Gengis Khaan

C’est dans le centre d’Oulan-Bator que Damdin Sükhbaatar “le héros de la révolution” déclare l’indépendance de la Mongolie d’avec la Chine en 1921.

Le nom de Sükhbaatar est  donné à la place et une statue équestre en bronze du héros y est dressée.

En 1990, des manifestations anti-communistes s’y déroulent et participent à l’avènement de la démocratie.

En 2013, la place Sükhbaatar est rebaptisée place Gengis Khan et est aujourd’hui le lieu privilégié de nombreux rassemblements : concerts, festivals, cérémonies, etc.

A l’est de la place se tient le palais de la culture, au sud-est l’Opéra national et au sud-ouest la Bourse qui a ouvert en 1992.

A l’extrêmité nord se dresse le Parlement qui se trouve juste derrière la statue monumentale de Gengis Khan et abrite également le Musée d’Histoire de l’Etat mongol.

 

  • Musée d’histoire nationale

Ce musée retrace l’histoire de la Mongolie du néolithique à nos jours.

On y trouve des pièces intéressantes de l’âge de pierre ainsi que des pétroglyphes, des pierres à cerf et des sépultures.

Le rez-de-chaussée renferme également un remarquable trésor en or découvert en 2001 dans l’Övörkhangaï.

Les autres étages exposent des costumes, des bijoux et chapeaux ainsi que des armures des hordes mongoles datant du XIIe siècle et une yourte aménagée.

L’histoire récente du pays est également traîtée mais elle fait l’impasse sur la pauvreté extrême des années 1990 qui suit la transition entre communisme et démocratie.

 

  • Ensemble national de chants et de danses de Mongolie (Tumen Ekh)

Fondé en 1989, cet ensemble se produit tous les jours au Théâtre national de la jeunesse.

Il s’agit du spectacle culturel le plus prisé de la ville. Il inclut chants diphoniques, musique traditionnelle, danse, contorsionnistes, et les costumes sont magnifiques.

L’ensemble a voyagé dans plus de 40 pays afin d’introduire les arts uniques, dynamiques et étonnants de la Mongolie. Ils ont notamment donné des concerts au World Music Center de New York, au Kennedy Center à Washington DC et à Buckingham Palace au Royaume-Uni.

RÉPONSES