+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login
+976 9905-2021 evasionmongolie@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login

La Réserve de Khustain Nuruu

Cette réserve de 90 000 ha située dans la province töv est connue principalement pour avoir été le théâtre de la réintroduction du Takhi, (dernier) cheval sauvage d’Asie plus connu sous le nom de cheval de Przewalski. Disparu dans les années soixante, le Takhioccupait une place très importante dans l’écosystème de la steppe.

Pourtant des Takhi il y en avait jusqu’ au portes de l’Europe vers le 17eme siècle, puis à cause de la chasse et sous le poids de la concurrence des animaux domestiques, l’espèce fut réduite en quantité drastique tant qu’à la fin des années soixante, on ne trouvait plus guère que quelques spécimens dans les espaces de Dzoungarie, dans le désert de Gobi.

A la fin du 19eme siècle, alors qu’en Europe et en Russie on pensait ce cheval sauvage disparu, l’officier et explorateur russe Nikolaï Mikhaïlovitch Prjevalski redécouvre (du point de vue européen car pour les mongoles le Takhi n’avait jamais disparu) le Takhi. Des lors un nombre important de chevaux fut ramené vers des zoo et parc privés en Europe et aux Etats-Unis. Pour ce faire, des groupes entiers de chevaux ont été décimés, ce qui participa a l’extinction de l’espèce.

La race a alors survécue grâce aux spécimens ramenés vers les zoos. Ces derniers ont alors mis sur pied un plan d’élevage avec un certain succès puisque la population représente aujourd’hui environ 1600 individus. La possibilité de réintroduire l’espèce dans son milieu naturel est ainsi devenu réalité et dès 1980 la fondation des réserves pour les chevaux de Przewalski, en Hollande, entreprit un projet en ce sens. Douze ans plus tard en 1992, suit e à un accord entre l’association Mongole pour la protection de la nature et de l’environnement, le gouverneur de la province de Khstain nuruu, le gouvernement mongol et l’association hollandaise, seize chevaux venant de Russie et de hollande foulèrent la steppe. Sur dix ans, un peu plus de 70 chevaux furent ainsi introduit. En 1993 naissait le premier poulain de la réserve.

RÉPONSES